Construire un poulailler

L’élevage de poule n’est pas qu’un long fleuve tranquille

J’ai une invasion d’insectes dans mon poulailler.

L’invasion d’insectes dans un poulailler est relativement courante.
Afin de bien cerner le problème, il convient de découvrir l’origine exacte de ces insectes.
Sont-ils plutôt sur les fientes, dans les pondoirs ou pire encore sur les poules.
Si vous détectez assez rapidement de petits insectes rouges sur les poules, les œufs, un peu partout en fait je vous invite à consulter mon article sur les invasions de poux rouge, c’est un problème à traiter sans tarder.
Le pou rouge est l’insecte dont il est le plus difficile à se débarrasser au poulailler.
Pour les autres insectes, il suffit généralement d’effectuer un grand nettoyage de printemps pour que le problème disparaisse comme il est apparu.

poux rouge
À l’avenir, effectuer un nettoyage plus régulier du poulailler et éviter de laisser de la nourriture en décomposition dans les alentours.

Des œufs sont cassés dans le pondoir.

Comme dans le cas d’une invasion d’insectes, il est souvent très facile de découvrir le coupable, ici en l’occurrence la poule.
En effet, il n’est pas rare que la poule se mette à goûter à ses propres œufs.
Toutefois, certaines autres espèces adorent aussi se délecter des œufs de poules, mais la méthode n’est pas vraiment la même.
Le loir ainsi que le rat vole parfois des œufs, mais il est très rare qu’ils les consomment sur place.
Il préfère bien souvent les emmener dans son terrier pour les manger tranquillement.
Comme je vous le disais un peu plus haut, dans 90% des cas c’est la poule qui dévore ses propres œufs, et ce, immédiatement après la ponte.

oeuf cassé
Encore une fois, il est très important de se saisir du problème le plus rapidement possible.
Une fois qu’elle a pris l’habitude de manger ses œufs, il sera très difficile de lui faire changer de régime alimentaire.
Si votre poule mange ses œufs, venez consulter sans tarder notre article très complet sur le sujet.

Ma poule n’arrête pas de s’échapper de sa volière, que faire?

Avant de vous présenter la méthode, il est bon de faire le point sur quelques prérequis.
Pour réaliser une volière qui empêche réellement vos volailles de se sauver, il convient que celle-ci aie une hauteur minimale d’au moins 1m50 de haut.
En dessous de cette valeur, et même en présence de poule assez lourde donc peu enclin à vole, il est difficile d’avoir un enclos réellement efficace.
Pour régler définitivement ce problème d’évasion, vous pouvez consultez sans plus tardez mon article: ma poule se sauve, que faire.

Des rats ont pénétré dans l’espace volière.

Ce problème peut être évité dès la construction du poulailler.
Bien entendu si vous avez opté pour un poulailler du commerce, il va être un peu plus difficile de le sécuriser, mais rien d’impossible.
L’opération consiste à empêcher le passage des rats dans la volière.
La méthode est toujours la même, le rat sent de la nourriture et commence à creuser plusieurs tunnels jusqu’a arriver à la rencontre de la nourriture.
Pour éviter cette intrusion, il convient pendant la construction du poulailler de faire descendre le grillage à poules à environ 60 cm sous terre.
Oui c’est beaucoup, mais c’est vraiment un minimum pour empêcher l’intrusion de nuisible comme le rat.
Vérifier également toutes les entrées possibles, au niveau de la toiture également, le rat passe vraiment par le moindre interstice.
Pour éviter ces intrusions à répétition, il faut également éviter de laisser des graines en libre service dans votre poulailler.
Soit vous donnez une quantité de nourriture quotidiennement à vos volailles, soit vous optez pour une mangeoire à poule anti-nuisible comme celle que je vous propose de fabriquer sur notre site internet.
Avec cette précaution et l’adaptation du poulailler avec du grillage souterrain, l’invasion de nuisible devrait rapidement être de l’histoire ancienne.